Martine Morillon-Carreau

Martine MORILLON-CARREAU

Née à Nantes en 1948, a travaillé huit ans à la Martinique après une maîtrise de Droit. Revenue à Nantes, a enseigné en tant qu’agrégée de Lettres, en lycée et à la Faculté de Droit.
Collaboratrice de Sac à mots et 7 à dire.

Participation à : Le Mercredi du Poète, les Polypoésies, Le Mitan du Chemin, « Les Mots d’Azur », “From France to Korea”, Special Exhibition “The Pictures drawn Poems”, deux Livres Pauvres (collages de Ghislaine Lejard).

Poème « Astral » pour la vidéo de Jean Branchet.

Interview par Trafika Europe.

Présidente de Poésie / première, de 2015 à 2020, membre de la D. R. C. de la revue depuis 2014 et de son Comité de Rédaction depuis 2009, elle en est, depuis 2020, la Directrice littéraire.

site personnel : m.morillon.carreau.free.fr

Poésie :

  • Dire (Petit Véhicule, 1998).
  • Midis sans ombre (L-G.R., 2002).
  • Monstres (Exposition Fantasiarque de Bouin, 2004).
  • Le Jardin du porte-plume (Sac à mots, 2005).
  • Mais c’est ailleurs toujours (Sac à mots, 2008).
  • De l’autre côté ce miroir (Sac à mots, 2011.
  • Poésie l’éclair l’éternité (Sac à mots, 2012).
  • Pierres d’attente (Petit Pavé, 2013).
  • Poéclats (Caprice avec des ruines) (Éditinter, 2015).
  • Écoute la mer, petite oreille ! (Unicité, 2019).

Nouvelles :  

  • «Le Voyageur du Wallraf» (France-Loisirs).
  • « Les Papillons » (L’Encrier renversé).
  • « Un coup de téléphone anonyme » (concours de la nouvelle de Nantes).
  • « Le Jardin dans le porte-plume » (concours du CROUS).
  • « Insomnie » (Écrire aujourd’hui).

Roman :

Dans la Chambre de Juliette (éditions Henry, 2018)

Revues : Concerto pour marées et silence, Décol’, Écrit(s) du Nord, Europoésie, Friches, Gong, Incertain Regard, Jalons, Jointure, Laudes, Les Cahiers bleus, Les Cahiers de La Baule, Les Voleurs de feu, Magnapoets, Poésie 1 Vagabondages, Poésie / première, Poésie sur Seine, Recours au poème, Saltimbanques !, Saraswati, 7 à dire, Sens Dessous, Signes, Spered Gouez, Traces, Trafika Europe 12, Travers 49, Traversées, Vivre en Poésie, Vocatif

Anthologies : Sur la Page où naissent les mondes ; Le Chemin des étoiles ; Poésie sur la ville ; Mille Poètes mille poèmes ; Reflexos da Poesia contemporânea do Brasil, França, Itália e Portugal; Chevaucher la lune, anthologie canadienne du haïku en français; Éros en Poésie; Poètes du pays nantais – une anthologie pour 2002 ; Anthologie du haïku en France) ; L’Humour la vie les gens; 31 poètes du Pays nantais; L’Érotique poème court / haïku ; Québec 2008; Pixels; Regards de femmes; La Rumeur du coffre à jouets; La Lune dans les cheveux; Seulement l’écho; Visages de poésie; De l’autre côté ; J’Amour ; Pas d’ici pas d’ailleurs; La Ville, haïku (Anthologie bilingue) ; Almanach du saumon poétique 2014 ; Cabaret Le Je à la nantaise ; Poètes et écrivains bulgares suivis de poètes d’expression française; Chemins croisés, anthologie francophone de haïbun ; Jours d’école; Haïkus d’automne; Portrait de la ville; Éloge et défense de la langue française ; Zestes d’orange ; Amoureuses  ; 12 French Bonbons ; Secrets de femmes ; De l’eau entre nos doigts ; Climats, anthologie trilingue de haïkus ; Textimage Musée 2018 ; Balade en haïkus au Quartier latin

Retour en haut